Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTACT

(cliquez sur la photo)


 

28 juillet 2007 6 28 /07 /juillet /2007 20:12
A la vue des statistiques de fréquentation qui s'écroulent régulièrement en période de week-end, nous en concluons que les personnes qui fréquentent ce blog sont, outre de futurs auteurs talentueux, de petits polissons qui surfent sans vergogne pendant les heures de travail. Soyez toutefois rassurés : loin de moi l’idée d’aller les dénoncer à leur responsable hiérarchique que je ne connais pas et dont la société ne me dit rien qui vaille particulièrement.
Plus simplement, cela me fait penser à cette nouvelle lue aujourd’hui sur rue89 : un Italien a mis à profit le temps de trajet pour se rendre à son travail afin d’écrire un roman de science-fiction. A l’arrivée la chose, écrite sur un mobile durant 17 semaines, ne compte pas moins de 317 pages. Jusque-là, pas de quoi s’émouvoir, si ce n’est de l’incroyable abnégation qu’il a fallu pour taper ces milliers de signes sur un clavier mesurant à peine quelques centimètres carrés. Cela devient plus étonnant lorsque l’on sait que le roman en question, publié sur lulu.com, s’est écoulé à plus de 19 000 exemplaires… Chiffre faramineux puisque les ventes moyennes pour un ouvrage tournent autour de…2.
S’agit-il d’une habile campagne de pub orchestrée par le site ? Difficile de le savoir en l’état actuel des choses. Car enfin, qu’est-ce qui a bien pu pousser tous ces gens à acquérir ce livre ? Le fait qu’il ait été écrit dans les transports en commun ? Comme gage de qualité, on peut trouver mieux…
Et comment s’est organisé le buzz autour de cette histoire ? On se perd en conjectures…
Cependant, si cette information s’avère exacte et totalement dénuée d’arrière-pensées manipulatrices, il faut bien avouer que cela pourrait faire des émules auprès des auteurs en devenir.
En effet, pourquoi ne pas écrire votre roman en nettoyant la vaisselle, ou en conduisant votre voiture ? Ou tout bêtement durant votre travail, suivant en cela la technique appliquée avec le succès que l’on sait par Boris Vian pour L’écume des jours ?
Cela ouvre des perspectives, n’est-il pas ?
D’autant que, selon toute évidence, le lecteur semble se ficher pas mal du contenu.
Nous attendons donc avec une grande impatience le livre qui sera vendu orné d’un joli bandeau rouge avec écrit dessus en lettre blanche : « Ecrit dans les WC ».


La nouvelle villa Médicis

Partager cet article

Repost 0
Published by Aloysius Chabossot - dans Actualité littéraire
commenter cet article

commentaires

clementine 03/09/2007 17:44

bonjour,
trouvé blog par hasard. Interessant, n'en doutez pas même si on voit un article un peu partout.. mais enfin.. internet ne dira rien.. à l'auteur de l'article qui vous a peu-être copié..
l'article pour lequel, je passe commentaire, me plaît.. c'est fait. J'ai écris un roman sur mon lieu de travail, quand j'étais au placard et tenez-vous bien, je l'ai envoyé au concours Bouygues.. C'est le journal qui m'a servi pour l'écriture du roman que j'ai écrit dans le placard.. faut bien passer le temps !
clémentine

Aloysius Chabossot 03/09/2007 18:37

Comment ça ? On me copie ? Ca ne va pas se passer comme ça !Sinon, faites-nous signe si vous gagnez quelque chose au concours Bouygues (même un portable à un euro, hein ! C'est l'intention qui compte)

Daniel Fattore 30/07/2007 22:59

"Ecrit dans les WC"? Au moins, y'a du papier, pas de souci!

Plus sérieusement, il existerait un roman écrit en langage SMS, écrit par Phil Marso (http://www.mobilou.info/bonpasage.htm).

Aloysius Chabossot 30/07/2007 23:29

Comment, Roberto ne serait en définitive qu'un vil suiveur ? Je décommande immédiatement la statue de 15 m de haut à son effigie que je devais installer dans mon jardin.

Balcony 30/07/2007 06:43

Voici le lien où vous avez le classement de Roberto :
http://www.lulu.com/content/647355
(Ce qui ne nous dit pas les ventes)
En tout cas, bravo à Marc pour avoir su aussi bien recouper les sources. Je ne sais pas s'il est bon écrivain, mais il est bon journaliste.
Effectivement, l'erreur vient de rue89, mais peut-être se sont-ils eux-mêmes abreuvés à une source fautive

robert dorazi 30/07/2007 00:32

Du coup, je range mes confettis ! C'etait pourtant une bonne idee...

Marc Galan 29/07/2007 23:07

Bonjour
Il y avait juste une petite erreur dans votre post. Roberto n'a pas vendu 19.800 exemplaires de son livre, mais est le 19.800 ème vente de Lulu. Ce qui fait quand même une grosse différence.
En fait, je suis allé consulter Lulu et j'ai vite eu les résultats que je souhaitais (mais que je n'aurais pas voulu) obtenir.
Bon, on parle de Robert pour de mauvaises raisons, mais on y a cru un moment.
Mais un jour, quelqu'un vendra 19.800 livres sur Lulu en 1 mois. Un terremotto que j'attends avec impatience.

Aloysius Chabossot 30/07/2007 00:19

En l'occurence, c'est rue89 qui a fait l'erreur. Voici laphrase de l'article : "L'ouvrage, intitulé "Compagni di Viaggo" ("Compagnons de voyage"), a finalement été édité par le site internet Lulu.com, lancé en 2002 par Bob Young, et s'est écoulé depuis à plus 19 700 exemplaires."Mais c'est vrai que j'ai regardé sur lulu, et pas de trace de notre ami Roberto, qui pourtant devrait arriver bon premier du classement avec un tel chiffre.S'il s'agit du classement, ce n'est évidemment pas du tout la même chose !