Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTACT

(cliquez sur la photo)


 

12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 22:33

C’est une question qui se pose souvent aux auteurs confirmés : pourquoi écrivez-vous ? (À Marc Lévy on demande plutôt : mais pourquoi continuez-vous à écrire ?). Quoi qu'il en soit, la réponse est généralement entachée d’une certaine coquetterie, car il est toujours plus simple de prendre la pose une fois que l’on est plus ou moins reconnu. De fait, l’exercice s’avère parfois un peu vain et empesé.
Mais qu’en est-il avec les auteurs en devenir ? Ceux qui, contre vents et marées (ou « vent » = « lettre de refus » et « marée » = « lassitude plus ou moins avouée de leur entourage) continuent à noircir, soir après soir, dans leur petite chambrée éclairée d’une modeste bougie, des pages et des pages d’une petite écriture fine et appliquée ? (Ca marche aussi avec un loft, des halogènes et un PC dernier cri).
Quelles sont leurs motivations profondes ? Leurs rêves ? Leurs espoirs ?
Il y a quelques années, le journal « Libération » avait posé la question fatidique à plusieurs centaines d’écrivains de par le monde. Aujourd’hui, « Comment écrire un roman »est fier de reprendre le flambeau là ou le célèbre journal néo-libéral l’avait laissé, mais pour cette fois s’intéresser à la partie immergée de l’iceberg littéraire (là où il fait très froid et très humide) : les auteurs en devenir.
Si vous possédez la moindre idée sur la question, n’hésitez pas à déposer un commentaire.


cromagnon-copie-1.jpg















La question, sous son apparence anodine, peut toutefois
susciter la polémique.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aloysius Chabossot - dans Comment écrire un roman
commenter cet article

commentaires

Mélanie 20/11/2010 13:34



J'écris pour un paquet de raisons plus invraisemblables les unes que les autres. Il arrive que l'inspiration m'extirpe de mon lit à quatre heure du matin et la seule chose que je peux faire pour
y retourner et d'écrire jusqu'à ce que cela passe. J'écris parce que c'est la seule chose que j'ai véritablement pour moi. C'est un peu comme un autre monde dans lequel je peux rester plusieurs
heures afin d'oublier pour un moment mes problèmes d'état d'âme. Bref, tout ça pour dire, qu'écrire est une passion très solitaire et que cela me permet de m'évader le temps d'un instant.


Voilà ^^ 



Lamberda 16/07/2010 01:48



J'écris pour trouver une réponse (valable?) à cette question.



Thibaut El Wapo 18/12/2009 14:26


J'écris pour ne plus saouler mes amis...et puis le papier ne me gonfle pas avec sa vie quand je lui raconte la mienne.


AmourToujours 02/12/2009 15:27


Je n'ai pas les moyens de me payer un nègre pour le faire à ma place


Joaquim Lenoir 02/12/2009 13:54


Pour exister.