Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTACT

(cliquez sur la photo)


 

29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 16:49

Permettez-moi de vous parler d’un blog un peu spécial… Un peu spécial parce que c’est moi qui l’alimente en textes, que je n’ai pas écrits (pourtant j’aurais bien aimé).

Ces histoires, souvent courtes, voire très courtes, sont l’œuvre de Valérie Bezard*.

Courtes… mais il ne faut pas s’y fier. Vous savez ce qu’on dit du vitriol : quelques gouttes suffisent pour faire un trou dans le plancher… Eh bien, ces histoires-là, c’est exactement pareil : de l’acide concentré, le plus souvent. Mais attention : de l’acide sympathique qui ne fait pas de trou dans le parquet, mais qui fait bien grincer les dents quand même, pendant que les lèvres tentent d’esquisser un sourire. Essayez, vous verrez !

Pour y voir plus clair, les nouvelles sont classées par couleur : du noir à l’ocre, en passant par le pourpre, le bleu, le vert, le fuchsia. A chaque couleur son ambiance, à vous de voir celle qui vous va le mieux au teint. En règle générale, ça reste plutôt corrosif, il faut bien l'admettre, mais toujours avec le sourire... Et en cherchant bien, il peut même arriver de tomber sur une petite note d’espoir !

Toutefois, pour les plus sensibles d’entre vous, gardez bien à l’esprit cette recommandation de Valérie : « merci de laisser tout résidu de 1er degré à l'entrée et de veiller à le reprendre en partant ».

 

*« Et pourquoi qu’elle les met pas elle-même en ligne, hein d’abord ? » s’interrogeront les plus finauds des lecteurs. Eh bien disons tout simplement, lecteurs finauds, que cela ne vous regarde pas ! Cependant, si vous appréciez ses textes, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire : elle le lira avec plaisir.

 

Pour une visite, cliquez sur l'image :

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Aloysius Chabossot - dans Actualité littéraire
commenter cet article

commentaires

Marie 07/10/2009 12:32


Et pourquoi qu'elle les met pas elle-même en ligne, hein d'abord ?
Pour le premier degré, difficile de croire que tout cela ce n'est QUE de l'inspiration...


clementine 05/10/2009 19:41


Bonsoir,
Je vous avais perdu de vue.. J'ai pris mes lunettes.
J'ai lu les articles de dame citée sur votre blog. Excellent.. tellement que je n'ai pas osé déposé de coms.. je me suis dit que.. et patati et patata..
bonne soirée cher monsieur.
clémentine


Aloysius Chabossot 25/01/2010 18:40


Réponse de Valérie :

Patati et patata sont dans un bateau et tombent à l’eau, qu’est-ce qu’il reste ? Un tapis de regrets. Leçon de morale mise à part, moi aussi je me suis parfois dit « et patati et
patata » et puis j’ai foncé, tant pis si c’était contre un mur. L’égo résiste assez bien derrière l’écran. Au pire, on se dit que l’abruti (toujours traiter, intérieurement bien sûr,
d’abruti l’autre, ça évite de se remettre en question) n’a rien capté à notre 16e degré et demi. Na !



didouchka 03/10/2009 12:45


merci pour cette adresse, j'irai faire un tour.
mais vous, pourquoi vous faites-vous si rares ces temps-ci? J'espère que vous reviendrez bientôt...


lucilla 02/10/2009 14:05


un mot : j'adore !!!
une question :un livre d'elle est déjà sorti ?
un regret : pourquoi moi je n'ai pas autant d'inspiration ?!


Aloysius Chabossot 07/10/2009 10:12


Réponse de Valérie :

Je ne sais pas si je peux me permettre de répondre vu que je ne suis pas chez moi, mais ça a l’air vaguement confortable J
alors je m’installe !


Hélas non, je ne suis pas comme l’autre avec son air chafouin ;-)


Et l’inspiration vient de l’entourage, de soi, du coin de la rue, d’un ex… -)