Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTACT

(cliquez sur la photo)


 

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 21:41

On connaissait la chik’lit, littéralement littérature pour les poulettes, on connaissait moins la littérature écrite par une dinde. Pour ma part je viens de découvrir cette exception culturelle en visionnant la vidéo ci-dessous.

Oksana est, comme chacun le sait, une « star du X ». Mais on a beau être une experte du tourniquet japonais, on n’en possède pas moins une véritable sensibilité littéraire, puisque Oksanna vient de sortir son deuxième roman. Afin de nous en vanter les mérites, elle est interviewé par « l’Observateur de l’Avesnois » (qui n’a jamais mieux mérité son nom). En toute franchise et liberté, elle nous parle de son roman, en commençant par un petit résumé au sein duquel j’ai relevé quelques phrases laissant subodorer que si elle écrit aussi bien qu’elle ne parle, cet opus est assurément un audacieux et ébouriffant chef d’œuvre.

 […] pour sauver l’esclavage des gens qui ne peuvent plus avoir accès à l’eau […]

[…]Il y a tous les problèmes qu’ils veulent défendre […]

« Si cet ultimatum n’est pas respecté au bout de 10 jours, paradoxalement à ça ils feront sauter la planète. »

 J’avoue que je n’ai pas compris tous les tenants et aboutissants de cette tumultueuse épopée, sauf que bientôt « on sera 9 milliards d’habitants sur terre » (oui, car il s'agit d'un "thriller écologique").

On apprendra ensuite quelle est la force irrépressible qui l’amène à noircir des pages et des pages, le soir au fond de sa chambrette, au lieu de s’adonner à de savantes galipettes sous l’œil de techniciens impassibles :

« C’est mon côté provoc’ qui me conduit vers la littérature ».

Cela dit, elle nous avoue qu’elle n’en n’a pas pour autant délaissé son ancien métier (qu’elle a choisi, lui aussi, guidée par son « côté provoc’ »).

Bon, on ne peut pas lui donner tort d’assurer ses arrières en continuant d’exercer un vrai travail dans une branche sérieuse et fiable.

La littérature est un domaine si aléatoire.


"J'adore montrer mes idées !"

PS : Le journaliste de "l'Observateur précise que le roman a été coécrit par Gilles Prou. Je suis un peu déçu car il a probablement tiré le style d'Oksana vers le bas.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aloysius Chabossot - dans Actualité littéraire
commenter cet article

commentaires

Bénédicte 25/03/2010 11:05


qu'est ce qu'il ne faut pas entendre !!!


Marco 22/03/2010 17:03


C'est quand même pas bien sympa de mettre Oksana au même niveau que la très antique Yourcenar, alors que cette jeune lettrée est visiblement beaucoup plus visionnaire et polyvalente.
(d'ailleurs, L'Observateur de l'Avesnois ne s'y est pas trompé: à ma connaissance, ils n'ont jamais interviewé la vieille Marguerite, même de son vivant. Voilà enfin un journal sérieux, qui sait
faire le tri.)


Marité de Vos 19/03/2010 14:38


Oh merci!
Je ne connaissais pas l'existence de cet écrivain provocatrice qui aime montrer ses idées toutes nues, toutes crues!
Je ne connaissais pas non plus cette star. J'adore découvrir des  célèbrités que je ne connais pas, ça me donne l'impression, fausse bien sûr,  d'être, un peu, à l'abri  dela
profonde bêtise médiatique.
Mais, mais, mais, me voilà piégée dans votre information, en train de produire quelque chose sur de la bêtise, je pars en courant...
Marité


Marc Archippe 16/03/2010 01:00


Je crois que vous avez raison, mon cher Aloysius...Garder ses arrières! Juste conseil qui outre s'appliquer (certes partiellement) à son activité principale apporte ici la preuve incontestable
de votre grande expérience en la matière des soirées à lumière diffuse...rires


didouchka 13/03/2010 22:25


longue vie à la "turkey'lit"... :-))


Aloysius Chabossot 15/03/2010 09:45


Oui, elle a des beaux jours devant elle.