Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTACT

(cliquez sur la photo)


 

6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 11:38

En règle générale, Stéphane Guillon ne me fait pas trop rire. En tout et pour tout, il a dû m’arracher quelques sourires lorsque je tombais sur sa chronique matinale à France Inter. Mais bon, lorsqu’en juin il s'est fait virer de cette même station, j’ai trouvé comme beaucoup que le pouvoir (ou tout au moins la direction de France Inter) abusait un peu.

Mais lorsque j’ai appris que Guillon écrivait un livre sur ses déboires avec la station, j’ai réalisé qu’en définitive, tout cela répondait à une logique parfaitement huilée...

Pour comprendre le processus, il est nécessaire de remonter deux millénaires en arrière. Souvenez-vous : Jésus, la trentaine, est à la tête d’une petite secte prometteuse mais encore marginale. Toutefois les romains, qui comme chacun le sait n’aiment rien moins que les troubles à l’ordre public, veulent s'en débarrasser car les prêches du leader fichent la pagaille sur les marchés. Ca tombe bien, un associé de Jésus, un type louche répondant au nom de Judas, vend son patron aux romains pour une poignée d’euros. Jésus est aussitôt arrêté, puis cloué à une croix sur laquelle il meurt dans d’atroces souffrances (ce qui ne l’empêchera pas de revenir quelques jours plus tard à la grande stupéfaction de tous). Bref...

Imaginons à présent que les Romains, au lieu de le supprimer,  aient laissé tranquillement notre ami Jésus donner toutes les conférences qu’il voulait, tout en permettant à qui le désirait  d’adhérer à la secte...  Eh bien c'est très simple : aujourd’hui, pas de croix dans les églises, ni autour du cou, pas d’évangiles avec une fin dotée d’un suspense à couper le souffle, pas de “Passion” de Mel Gibson...  En somme, pas de religion, seulement une secte qui aurait tant bien que mal survécu jusqu’à notre époque et qui serait peut-être, ironie du sort, épinglée par la commission parlementaire chargée d’étudier les dérives sectaires en France. En résumé, si la religion catholique a pu s’imposer de par le monde, c’est paradoxalement grâce à ceux qui la combattaient, les romains. Sans eux, la religion catholique vidée de ses symboles et de sa dramaturgie n’aurait jamais existé*.

Bon. Quel rapport avec Stéphane Guillon ?

J’y viens.

Stéphane Guillon s'est toujours positionné comme un humoriste provocateur, irrévérencieux, iconoclaste. Ce positionnement, lourdement souligné, demontré, illustré  à chaque intervention de sa part, télévisuelle ou radiophonique, tout le monde l’avait effectivement bien assimilé.  Alors bien sûr, de temps à autre, quelques dents grinçaient, des menaces à son encontre étaient proférées, mais ça n’allait guère plus loin. Il manquait donc quelque chose à Stéphane Guillon pour que son statut d’humoriste-provocateur-irrévérencieux-iconoclaste soit définitivement légitimé et installé pour les siècles des siècles.

Et ce quelque chose, France Inter lui a offert sur un plateau en le foutant à la porte.

Oui mais bon... quel rapport avec Jésus ?

Je récapitule sous forme d’équation simple pour les esprits un peu lents :

Jésus = Guillon

Les Romains = la direction de France Inter

Maintenant, reste à savoir si les petits malheurs de Stéphane Guillon narré dans son prochain livre (On ma demandé de vous virer! Editions Stock, dispo en novembre)  auront autant de succès que les Evangiles (éditions diverses, dispo depuis un certain temps dans toutes les églises).

 *Cette idée n'est évidemment pas de moi. Elle a été développée par le grand écrivain argentin JL Borgès, dans sa nouvelle Trois versions de Judas. “Borges présente trois hypothèses sur la véritable nature de l'apôtre délateur. Dans la première, Judas reflète Jésus et consent à faire un sacrifice équivalent à celui de la divinité qui en s'incarnant passa de l'éternité à la mort. Dans la seconde Judas est victime d'un "ascétisme hyperbolique et même illimité" qui lui fit se juger indigne d'être bon et renoncer au royaume des cieux. Dans la troisième, Dieu pour nous sauver s'est fait totalement homme, "mais homme jusqu'à l'infamie", et s'incarna non en Jésus mais en Judas”. (http://www.davidcollin.net/textengros.php?ID=47).



stephane-guillon-637x0-3--800x600-.jpg

Philippe Val est mon Judas à moi




EDIT du 9/08 : J'apprends que Didier Porte écrit un livre sur le même sujet. C'eût été dommage de s'en priver, en effet. Mais attention au schisme ! Mauvais pour une religion débutante !


Partager cet article

Repost 0
Published by Aloysius Chabossot - dans Actualité littéraire
commenter cet article

commentaires

gilles bazin 01/10/2011 20:52



Mr guillon;autant j'aime votre humour,bien que vous ne vous souvenez pas des memes histoires qui ont eu lieu sous mitterand.Est ce de votre part un oubli volontaire????


En remplaçant le portrait de notre président dans la mairie de votre mariage(sponsorisé par qui????) vous n'avez fait que renforcer le vote en faveur du FN.Comme l'on fait ceux qui ont voulu
bafouer l'image de la république lors de mariages"arrangés"....


Je souhaite continuer à rire de votre humour mais vous n'etes que "chroniqueur "pas journaliste...comme mdme Ferrari d'ailleurs;


Défendre la liberté c'est bien mais méfiez -vous du sens unique surtout en politique;


Continuez à faire rire à droite comme à gauche;ne vous posez pas en défendeur d'une certaine partie de la population alors que vous gagnez beaucoup plus que ces gens;


Soyez modeste ,vous n'en serez que plus crédible.


A vous lire Si vous osez.


N'oubliez pas que par certains de vos propos vous faites le jeu des extrèmes  à gauche comme à droite.


D'ailleurs pourquoi ne fustigez vous pas les alliances de la gauche avec l'extreme gauche communiste ,responsable de plus de morts que la droite n'en a jamais faite ,et existant toujours dans
certains pays....C'est curieux ;ou alors ne voulez vous pas faire du "journalisme"....



Aloysius Chabossot 03/10/2011 10:57



Cher Gilles,


Stéphane Guillon vous répondra en personne dès qu'il aura pris connaissance de l'existence de ce blog (comptez une petite cinquantaine d'années tout de même).



danyboy 18/08/2010 00:00



Bienvenue à "Que de l'humour"! j'apprécie particulièrement votre verve .


@+



Aloysius Chabossot 18/08/2010 09:53



merci !



bertfromsang 11/08/2010 13:23



on a les rebelles qu'on mérite, n'est-ce pas ?


cela dit, ce pauvre garçon parvint à rendre vincent delerm sympathique, il y a quelques années...


http://fr.kiwivid.com/bob+morane/451,stephane+guillon+vs+vincent+delerm+20h+petantes+av.htm



LNdeuxtrois 08/08/2010 14:27



Philosophie, intellect, et réflexion sur la chrétienté. Diaaaaantre quel blog !


 



Aloysius Chabossot 10/08/2010 15:50



Oui, je sais, ça va très loin (après cet effort j'ai dû rester alité pendant 2 jours).



kodama 07/08/2010 16:45



Guillon, franchement tu lui mets une barbe, c'est Jésus. Sarko, tu lui mets une toge, c'est un romain. Quant à Val, il a tellement la tronche et l'attitude d'un Judas, que je me surprends à rêver
de sa fin tout aussi théâtrale!



Aloysius Chabossot 10/08/2010 15:54



Il faudrait que Robert Hossein mette tout ça en scène !